Le métro parisien et les enfants

D’une manière générale, sur les transports en commun qu’on emprunte avec nos enfants, que ça soit à Paris ou ailleurs, il y a toujours quelque chose à redire. Je parle du métro parisien en particulier, parce que je l’ai emprunter il y a quelques jours, et j’ai trouvé ça pire qu’ailleurs. Quand on passe aux heures où il n’y a pas trop de monde, pas de soucis. On arrive à se frayer un passage, à trouver quelqu’un pour nous aider dans les escaliers si on est un peu chargés, à asseoir les enfants. Mais si tu as le malheur de prendre le métro à la même heure que tout le monde ben oui tu ne choisis pas forcément l’heure à laquelle tu dois te déplacer hein…, alors là, quelle horreur ! Se frayer un passage au milieu de tout le monde, en essayant de protéger les petites têtes pas bien hautes. Arrivé dans le métro, au choix enfin non, c’est plutôt un peu la loterie:

 Il y a des gens qui te jettent un regard noir bien senti. D’autres qui dès qu’ils te voient rentrer regardent consciencieusement leurs pieds, surtout si tu oses dire à voix haute à tes enfants que tu cherches un place assise pour eux. Et alors si ce jour là tu as oublié ton porte-bébé à la maison et que tu as pris la poussette, bonjour la difficulté. Certes, il y a des portes handicapées et poussette qui permettent de passer les portillons… mais ensuite, il y a des escaliers, et rarement ne serait-ce qu’un escalator en fonctionnement. Si t’essayes de rentrer avec ta poussette dépliée, limite on ne te laisse pas rentrer…

Mais heureusement il y a des gens bienveillants, qui t’aident à porter ta poussette et qui te laissent leur place assise pour que les enfants qui sont à hauteur de sac à main ne se le prennent pas en pleine figure, ou qu’ils ne soit pas écrasés entre deux personnes. Alors à ces personnes bienveillantes, je voudrais surtout dire merci, et continuez !

Metro-Paris-Rame-MF77-ligne

 

2 Comments

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    CyAm

    Aaaaah, le métro, toute une histoire! Nous le prenons au quotidien avec les petits de 4 et 6 ans et je dois avouer que les gens sont (la plupart du temps) très sympas. Je ne compte plus les gentilles personnes qui cèdent leur place à Mini-Piou et je les remercie toujours chaleureusement. Néanmoins, il est vrai qu’avec la poussette, c’est plutôt problématique pour tout le monde et surtout aux heures de pointe, comme tu le soulignes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *