Le don de lait maternel

C’est une question de survie pour certains petits bébés, soit des grands prématurés, soit des bébés atteints de troubles digestifs graves. Il y a un réel manque de don de lait en France. Saviez-vous seulement qu’il est possible de donner son lait ? Il faut avouer qu’on n’en entend pas beaucoup parler. D’ailleurs j’en parlais récemment avec une amie, et la maternité s’était contenté de lui dire que le lactarium avait fermé, elle n’a pas cherché plus loin. Logique me direz vous. Oui mais concrètement, si le lactarium est fermé, on s’arrête là? Il manque du lait et puis c’est tout ? Nonnn ! Ca vaut la peine de se renseigner. Le lactarium de ma ville est donc fermé. On m’avait dit que celui d’une ville à 100km de là se déplaçait jusque chez moi. Sauf que quand j’appelle j’apprends que le lactarium a également fermé… Ah. Je me dis quand même que c’est trop bête, et par acquis de conscience j’appelle un autre lactarium, à 200km de chez moi pour leur demander s’ils savent comment ça se passe dans ces cas là. C’était assez rigolo comme conversation au final, j’étais bien un peu gênée pour leur demander ce renseignement, d’un autre côté j’en avais besoin de mon renseignement ! Et j’ai bien fait d’appeler.

-Allo bonjour, excusez moi de vous déranger, je voudrais donner mon lait mais le lactarium est fermé, savez-vous s’il existe une alternative, la maternité n’a pas su me dire.

-Oui Madame, vous habitez où afin que je puisse vous dire de quel lactarium vous dépendez?

-J’habite chez moi.

-C’est nous qui couvrons votre département. Nous nous déplaçons chez vous pour récupérer le lait collecté. D’autres renseignements?

-Euh… oui… Quelle démarche faut-il faire maintenant?

Bref j’en suis arrivée au point finalement assez simple de donner mon lait au lactarium. Mais au fait, le lactarium, c’est quoi ?

C’est une banque de lait maternel. Il collecte, analyse, contrôle et redistribue le lait maternel, sur prescription médicale. Comme je l’ai dit plus haut, il est à destination d’enfants prématurés, ou présentant certaines maladies digestives immunologiques et allergiques. Donner son lait, c’est donner une chance de plus de survie à un tout petit.

Qui peut donner son lait ? Toute femme (je vous assure, c’est plus facile quand on est une femme) qui allaite exclusivement son bébé, et possédant un congélateur à -18° minimum. Par l’allaitement exclusif, j’entends le fait de ne pas compléter avec des biberons. Mais si votre bébé est diversifié et que vous l’allaitez encore et que vous souhaitez donner votre lait, c’est possible.

Concrètement, comment ça se passe? J’imagine que chaque lactarium a son propre fonctionnement, mais dans l’ensemble ça doit être assez proche. Voici donc la marche à suivre du lactarium vers chez moi: après un entretien téléphonique où on me pose quelques questions, je réponds aux critères possibles. Normalement une collectrice vient amener le matériel nécessaire, répondre à toutes les questions que l’on peut avoir. Dans mon cas, le passage de la collectrice se faisait presque un mois après mon appel. Du coup le lactarium m’a envoyé le matériel nécessaire: des biberons pré-stérilisés, un thermomètre pour prendre la température du frigo et du congélateur, une fiche pour noter la température au quotidien, des étiquettes autocollantes, une ordonnance pour une prise de sang, la marche à suivre écrite (je l’ai eu au téléphone, mais c’est bien un petit papier pour se souvenir !), la carte de donneuse (wahoo, ça c’est la grande classe!). Pas de tire-lait pour moi, j’ai déjà un tire-lait électrique double pompage en location. Mais sinon ils m’auraient également fourni le tire-lait.

La prise de sang permet de vérifier le statut infectieux des donneuses. C’est une sérologie à refaire tous les trois mois.

Le lait étant destiné à des enfants très fragiles, il est important d’avoir en tête que l’hygiène lors du recueil du lait est primordiale. Il faut stériliser le matériel (tire-lait). Les sachets de stérilisation dont je parlais dans cet article ne conviennent pas, il faut faire bouillir le tire-lait et le biberon de recueil associé au tire-lait pendant 10 minutes. Ensuite bien se laver les mains avant de manipuler les objets.

Une fois le lait tiré, il faut le transvaser dans les petits biberons pré-stérilisés fournis par le lactarium. On colle une étiquette (d’où les petites étiquettes fournies!) où on inscrit nom, prénom, quantité et date de recueil. Il faut ensuite mettre le biberon au moins une heure au réfrigérateur avant de le mettre au congélateur.

Le lactarium vient ensuite régulièrement collecter le lait. Chez moi c’est toutes les 4 à 5 semaines. Je donne la quantité que je veux, sur la durée que je veux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *