La crèche familiale

La crèche familiale, késako ?? Un terme qu’on entend assez souvent, et qui pourtant reste flou pour beaucoup de personnes.

En fait la crèche familiale c’est un milieu entre la « crèche » classique et l’assistante maternelle. Pour faire au plus simple: des assistantes maternelles déjà agrées par la PMI sont recrutées par un organisme, souvent une mairie ou communauté de commune, parfois association mais c’est plus rare. Les assistantes maternelles sont donc salariées avec un salaire fixe par mois en fonction du nombre d’enfants qu’elles gardent et ont la possibilité de poser les vacances quand elles le veulent (le gestionnaire de la crèche familiale s’arrange alors pour placer les enfants chez une autre assistante maternelle durant cette période, si les parents ne prennent pas leurs vacances aux mêmes moments). L’assistante maternelle est liée à la crèche familiale. La directrice de la crèche familiale va faire des visites régulières aux domiciles des assistantes maternelles ce qui fait un suivi et un soutien plus proche que pour les assistantes maternelles exerçant en dehors d’une crèche familiale. Il y a une partie collectivité: des rencontres régulières au sein d’un local de la crèche familiale ont lieu. Généralement cela se passe par groupe (trop d’assistantes maternelle dans une crèche familiale pour qu’elles soient toutes là en même temps) et reste les mêmes groupes qui se retrouvent la plupart du temps pour permettre une certaine continuité. Selon les crèches familiales la fréquence des regroupements est très variable: une fois tous les mois, une fois par semaine… La présence de l’assistante maternelle est normalement obligatoire sauf si elle a une raison (enfant malade, très mauvais temps et ne se déplace qu’à pieds…) pour ne pas venir.

Du côté des atouts, ce principe là fait que du coup les enfants connaissent à la fois un rythme généralement plus calme en étant chez l’assistante maternelle, et des rencontres en collectivité. Les parents ont les mêmes remboursements que pour les multi-accueils avec l’aide de la CAF directe (pas besoin de faire l’avance et avoir un remboursement ensuite, les parents ne payent que leur partie) et ne sont pas les employeurs directs ce qui simplifie les démarches. Du côté des assistantes maternelles cela leur assure un salaire régulier, le matériel fourni également par la crèche familiale, des rencontres avec les gestionnaires de la crèche qui permettent un soutien et sortir les assistantes maternelles de l’isolement qu’elles rencontrent parfois, mais les oblige aussi à une certaine régularité au sein des regroupements, et un peu moins de liberté dans leurs choix. Enfin j’ajouterai que généralement lorsqu’on inscrit son enfant en crèche familiale, une assistante maternelle est directement assignée aux parents, et si le courant ne passe vraiment pas ils peuvent en rencontrer d’autres, mais le choix ne se fait pas de la même manière quand même que pour les assistantes maternelles non embauchées en crèche familiale.

Voilà, j’ai tenté d’éclaircir un peu le mystère de la crèche familiale, j’espère que vous arrivez à y voir un peu plus clair maintenant… Sachant que ce que j’écris reste toujours à nuancer car chaque mairie et lieu d’accueil à son propre fonctionnement et on peut donc trouver des variantes…

A venir prochainement: les crèches parentales ! Souvent confondues avec les crèches familiales d’ailleurs 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *