A la recherche de la nounou idéale -2

 

Je vous en avais déjà parlé, je suis en pleine recherche d’une assistante maternelle, dite aussi nounou, pour miniPiou.

Ma recherche est freinée par une chose (entre autre). C’est que je ne cherche pas un temps plein. Ça écrème déjà beaucoup. Pratiquement 40% des assmats en moins, car elles veulent mini 30 à 35h.

Une fois ce barrage passé, il y a le barrage des jours: oui parce que même si le nombre d’heure passe, si ça tombe un jour où elles n’ont plus de place ou un jour où elles ne souhaitent pas travailler, ce n’est pas possible.

Les deux critères sont remplis ? Top ! Prise de rendez vous pour entretien.
Et là… Les choses peuvent se compliquer.

Après le critère temps: qu’elle accepte le temps partiel. Et que je prenne la moitié des vacances scolaire (donc année incomplète), j’ai d’autres attentes;
Qu’elle n’utilise pas de sanction corporelle ne serait ce qu’une tape sur les doigts (c’est interdit, mais certaines le font quand même).
Qu’elle respecte le rythme de l’enfant et accompagne au sommeil sans laisser pleurer 15 minutes (14 ça passe pas non plus…!).

C’est tout. Enfin non, suite à la rencontre d’une assistante maternelle, j’ajoute un autre critère: que la maison soit adaptée. Parce qu’entendre tout le long de la visite: le salon ils ont le droit de traverser mais pas de toucher les meubles parce que c’est pas parce qu’on est assistante maternelle qu’on n’a pas le droit d’avoir de beaux meubles… Euh… bof quoi. Bien sûr les beaux meubles sont possibles, mais il faut s’attendre à ce que les enfants y aillent, surtout quand c’est un lieu de passage incontournable pour aller dans le jardin, et que la salle de jeux où les enfants passeront la journée l’hiver (puisque l’été c’est tout le monde dehors et c’est tout), est vraiment petite donc pour 3 à 4 bambins, ça fait juste.

Mais vous vous doutez bien: il y a d’autres choses qui ne passaient pas avec cette assistante maternelle, donc je crois que le critère du logement adapté ne sera pas nécessaire si le reste va, ça ça ira forcément aussi j’en suis convaincue.

Parmi les nounous que j’ai rencontré, il en avaient deux chouettes, chez qui j’aurai bien vu miniPiou. Mais elles n’avaient pas de place. Après une pause dans ma recherche, parce que j’en avais marre et j’avais une solution de secours, c’est reparti. J’en rencontre une nouvelle vendredi. J’espère que ça sera la bonne. On y croit !!

d

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *