Les machines de l’île – Nantes

Pendant nos vacances, nous avons été passer 3 jours à Nantes. 3 jours c’est court, surtout quand on ajoute a ça une journée de fête avec des amis. Mais c’est déjà super ce petit temps pour découvrir la ville fort agréable et tous ses trésors.
Nous n’avons rien fait d’original pour ceux qui connaissent. Dans notre programme, nous voulions aller faire les « machines de l’île » un passage obligé. Et ce fut une expérience formidable.

Premièrement, nous avons fait la galerie des machines: voir des prototypes s’animer, comprendre les recherches des équipes, le projet… Tout ça présenté de manière participative, a chaque fois il y a eu la proposition a des personnes de tester les machines qui s’animent. Quelle expérience incroyable pour petits et grands ! Voilà de quoi nous occuper déjà un bon moment.
Un sandwich plus tard, nous voici à bord de l’éléphant. Majestueux, impressionnant. Les enfants m’en reparlent tout le temps de elephant-machines-nantescet éléphant machine qui transporte des gens, crache de l’eau, ouvre et ferme les yeux quand il s’anime. Perchés à 12m de hauteur nous avons donc parcouru environ 300m en 30 minutes. Ca paraît long comme ça, c’est pourtant passé très vite.

L’éléphant nous a ensuite déposé à la dernière étape de notre parcours: le carrousel des fonds marins. 3 niveaux de machines fabuleuses, du poisson au bateau de tempête, en passant par le sous-marin qui descend réellement sous le carrousel ! Nous avons eu la chance d’arriver dans les heures d’entrée en mode « forain ». Autrement dit pour le prix d’une entrée, on a le droit de faire deux tours au lieu d’un. Visez donc d’aller là-bas entre 10h et 14h pour avoir cette entrée. Il faut dire que c’est quand même assez onéreux carrouseldesmondesmarinset on était content de pouvoir choisir de faire deux tours de manège, bien que trois aurait été idéal vu qu’il y a trois niveaux. A savoir qu’un des niveaux n’est accessible qu’aux personnes de plus de 1.40m. Tous les engins de ce niveau étant suspendus, ceci explique cela. Encore une fois dans ce carrousel, on retrouve la dimension participative que j’ai tant apprécié: appuyer sur un bouton pour faire de la fumée sur le bâteau, animer des lanternes…

Vous l’aurez compris, nous avons été sous le charme de cette visite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *