Bienvenue jalousie, la suite !

Il y a quelques jours je vous avais parlé de la jalousie qu’éprouve un enfant d’âge préscolaire à l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite soeur (si, si, souvenez-vous de l’arrivée de la maîtresse de votre mari dans votre maison)

Voilà donc quelques pistes pour tenter d’atténuer cette jalousie, oui je dis bien atténuer car on ne peut pas empêcher un enfant d’éprouver de tels sentiments.

Dans un premier temps vous pouvez  prévenir votre enfant de l’arrivée future du bébé (pas 9 mois avant on est bien d’accord ce serait trop long pour lui mais vous pouvez parler des changements qu’il va y avoir dans sa vie le dernier mois de grossesse, il aura déjà remarquer votre « état » auparavant et aura entendu quelques conversation autour de votre grossesse).
Vous pouvez également investir dans quelques accessoires de puériculture pour poupée (que vous lui offrirez à la maternité), petite baignoire, berceau, poupon s’il n’en a pas, vous pouvez aussi lui faire cadeau de quelques vraies couches pour qu’il fasse comme vous. Il pourra avec ces accessoires se libérer des sentiments qu’il aura envers le bébé.

Suivant l’âge de votre enfant il pourra vouloir s’occuper du bébé, lui donner des coups ou extérioriser ses sentiments de diverses manières avec sa poupée qui se substitue à la réalité  (ne vous étonnez pas de voir son poupon traverser la salon car il a fait des bêtises !)

Une enfant d’âge préscolaire peut (en règle générale) réagir de deux manières :
– Il peut vouloir redevenir un bébé, mettez vous à sa place. Votre aîné à fait l’effort d’apprendre à manger tout seul, à être propre (selon son âge), à être autonome (comme on peut l’être cette âge là), à être un Grand (ou une grande). Et là ce bébé qui arrive à toute l’attention de ses parents donc dans sa logique d’enfant il se dit que s’il redevient un bébé il aura lui aussi un peu de cette attention !
Dans ce cas, la meilleure solution et de le laisser régresser et vous verrez en quelques jours votre enfant se rendra compte que c’est plus intéressant d’agir comme un grand.

– Il peut éprouver de la colère et de l’hostilité envers ce bébé.
Dans ce cas il faut utiliser la technique du reflet, « tu es en colère contre le bébé, c’est normal il prend de la place ce bébé » « tu es en colère contre ce bébé, tu as peur que Papa et Maman l’aime plus que toi ? » . Essayez de lui refléter ses sentiments, ainsi vous donnerez à votre aîné le sentiment qu’on peut dire sans risque ce qu’on aime pas chez le bébé.

Voilà quelques pistes qui m’ont aidées à passer les tout premiers mois de cohabitation entre mon Chat et ma Souris.

Ah si, une dernière chose ! Ayez toujours à l’esprit
que c’est le jaloux qui souffre et qui est malheureux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *